Votre humanité sous la loupe

MomentDeVerite

Pourquoi le travail avec les chevaux révèle-il nos dynamiques ?

 

« Je ne sais pas ce que c’est »
« Je connais, mais je ne vois pas comment mes façons de faire en seraient affectées »
« Je l’ai déjà fait une fois, pourquoi recommencer »

 

Ce sont les 3 commentaires les plus courants énoncés par les coachs, les professionnels, les exécutifs lorsque je parle des résultats que nous sommes en mesure d’obtenir à travers l’Apprentissage guidé par le cheval (ou EGE pour Equine Guided Education).

J’y revendrai, laissez-moi vous poser une question :

Comment cultivez vous votre côté humain ?

Par côté humain, j’entends votre présence, votre pleine conscience, votre cohérence, votre authenticité. Peut-être pratiquez-vous régulièrement le yoga, la méditation ou le Chi-gong. Seul ou en groupe. Peut-être êtes vous un adepte du vélo, de l’escalade ou de la marche, combinant ainsi l’exploration du monde extérieur à votre monde intérieur. Peut-être êtes vous tout simplement trop fatigué, trop souvent, pour vous adonner à une activité régulière (ce qui en soi – ne rien faire – peut être une excellente façon de vivre le moment présent).

Dans tous les cas, il y a une chose qui fait défaut à toutes les activités énoncées plus haut; l’odeur de la ferme après une pluie d’été. Effectivement, …..Mais il y beaucoup plus que ça.

Bienvenue dans l’équipe

Tout comme le tapis de yoga conserve l’empreinte de votre posture, le sol du centre équestre conserve le parcours sinueux de vos pas. C’est un environnement de travail, avec des partenaires sur quatre pattes, dans un espace de bureau composé de clôtures de bois et d’un toit haut et large pour nous protéger des intempéries.

Mais c’est aussi une salle de classe. Un endroit où des êtres vivants à deux et quatre pattes s’unissent pour faire beaucoup plus.

Qu’est-ce que EGE

Comme professionnel, vous avez à opérer dans toutes sortes de contextes, souvent dans un environnement (sous l’influence d’un système) où le niveau de stress est constant. Votre façon d’interagir a un impact sur les autres. Le système et ce qui le compose ont un impact sur vous. Quelle est votre dynamique ? Comment les autres se sentent-ils en votre présence ? Vous, comment vous sentez-vous ? Est-ce que vos actions correspondent à vos intentions ?

Cohérence. Constance. Encore faut-il que j’envoie les bons messages à mon environnement. Un message que je comprends, ou mieux encore, que je sache clairement ce que je veux.

Dans cette démarche d’apprentissage qu’est l’EGE, un partenaire vivant est entièrement à votre écoute et prêt à réagir. Le cheval est très sensible, il arrive à détecter un changement, un inconfort, une incohérence bien avant nous. Il a la capacité de nous accompagner dans l’exploration d’un territoire inconnu. Son instinct de survie, sa dynamique sociale et hiérarchique en font un partenaire d’apprentissage qui nous amène à nous surpasser.

Screen Shot 2016-04-11 at 2.41.42 PM

 

La découverte d’une cliente

À cet instant je pense à une participante qui souhaitait explorer les composantes et les limites du leadership lors de notre atelier. Cette cliente était convaincue de n’avoir aucun pouvoir naturel. Cela la limitait dans ses fonctions de gestionnaire à qui on venait de confier encore plus de responsabilités.

Nous l’avons fait travailler avec Fresco, un Andalou de 12 ans, vif et imposant. En l’espace de quelques heures, avec son partenaire, les exercices lui font peu à peu découvrir quelque chose qu’elle ne voyait pas (et que les autres reconnaissaient chez elle). Fresco le caïd la suit pas à pas dans le manège. Il est à l’écoute et prêt à la suivre. Aucune peur (autrement il fuira). Aucun mouvement d’impatience. Ni manque d’attention, signe d’indifférence.

Fresco a perçu la leader qui méritait qu’il s’ajuste au rythme de ses pas. C’était d’une clarté sans équivoque. Malgré son manque de confiance, cette personne avait un impact véritable. De toute évidence, il fallait accepter de voir ce qui en était vraiment dans cet instant révélateur et laisser derrière les vieilles histoires limitatives.

Vous êtes forcé de vous impliquer…..de tout votre être

Lorsque vous méditez, il n’y a pas de témoin. À l’écurie, il y a plusieurs regards experts braqués sur vous. Ils vous observent et vous scrutent totalement, vous et l’espace que vous occupez. C’est là que le développement se produit. Il y a cette complicité qui s’établit entre vous et l’animal, qui vous encourage et vous motive à aller au-delà, à mettre de l’avant votre capacité à établir des relations efficaces et de qualité. À vous observer dans votre dynamique et à voir par ce jeu de miroir ce que vous ne voulez peut-être pas reconnaître.

Ce que les professionnels ont à gagner du EGE

Une plus grande cohérence. Et cette prise de conscience se fait à travers le mouvement. On qualifie ce type d’éducation de somatique. C’est l’art et la science de l’interrelation de la conscience, du fonctionnement biologique et de l’environnement. Cela nous amène à créer un tout avec la tête, le corps et le coeur. À plus de cohérence, plus souvent.

Cette participante en quête de leadership, qui constate que Fresco lui reconnaît cette compétence se met à identifier les éléments qui l’ont bernée dans son analyse. Des croyances, des peurs, des interprétations, autant d’aspects qui limitaient son champ de vision et d’action. Dès qu’elle a compris, il fallait la voir s’élancer et exercer son leadership dans le manège avec son complice Fresco.

Son mouvement, ses émotions, son langage verbal et non verbal venaient de changer. Elle repartait avec cette expérience bien gravée dans le corps et dans le cœur. Elle se souvient, reprend contact avec cette expérience et s’en inspire encore des mois plus tard.

Et pourquoi répéter l’expérience plus d’une fois ?

Nous sommes vivants, l’environnement dans lequel nous évoluons l’est aussi. Nous changeons, notre capacité à comprendre et à interpréter les situations, nos expériences bougent. Nous sommes des êtres dynamiques, nos états d’âme varient, nos perceptions aussi. Tous ces éléments sont des occasions de découvertes et des pistes vers de nouvelles expériences. Et une en amène une autre. Petit à petit, ces explorations nous rapprochent de qui nous sommes vraiment.

Plus humain par ce contact avec l’animal

Les chevaux nous parlent avec un langage que nous ne pouvons prévoir. Nous ne pouvons pas anticiper la réponse de notre interlocuteur comme nous le faisons si souvent dans notre vie courante. Nous sommes VRAIMENT placés dans une position d’observateur, nous sommes à l’écoute, à l’affût du moindre mouvement, du moindre signe. Pourquoi bouge t-il sa queue dans tous les sens ? Pourquoi plie-t-il son oreille gauche quand je fais ceci ? Ce n’est pas ce qui est important. Ce qui compte, c’est l’attention que vous portez à comprendre et ce que ces signaux génèrent pour vous, en vous.

Nous nous mettons à l’écoute de notre ressenti, nous portons attention à ce qui se passe à l’intérieur, parfois dans une position de vulnérabilité causée par tant de dépouillement. Cette proximité avec nos sens, cette intimité avec l’émotion, la clarté d’une réaction, nous mettent en contact avec l’humain en nous.

La capacité d’observation est vitale

Les chevaux ne manipulent pas, ne font pas semblant, ils ne modulent pas leurs réactions selon un savant calcul d’impact. Ils sont intègres, sans malice, transparents et directs. Ils basent leurs (ré)actions en fonction de ce qu’ils voient et ressentent. Leur interprétation se doit d’être la plus juste possible. Leur vie en dépend.

Les moments de vérité. Ça compte pour vous ?